Massages : existe-t-il des contre indications ?

Le message est devenu une solution incontournable à un bon nombre de problèmes de santé qu’on oublie toutefois ses contre-indications. Bien qu’il soit vertueux thérapeutiquement parlant pour certaines personnes, pour les autres, le massage peut provoquer des conséquences négatives sur la santé. On peut donc dire qu’il n’est pas conseillé à tous !

Les contre-indications absolues au massage

En cas d’inflammation de la peau ou des articulations, la victime doit s’abstenir de massage : entorses, déchirures musculaires ou ligamentaires, brulures, éruptions cutanées, dermatoses, factures tisseuses, et ainsi de suite. Idem pour ce qui est de gens qui ne disposent que très peu de plaquettes indispensables à la coagulation du sang. Bien évidemment, si une personne est hémophile, le massage peut provoquer rapidement des hémorragies. D’autre part, pour les personnes qui sont atteintes d’un cancer, avant de procéder à un massage, elles doivent au préalable demander l’accord du médecin. Pour certains cancers, le massage est strictement déconseillé sachant que cette pratique peut favoriser la diffusion des cellules cancéreuses dans le sang. En cas de fièvre, aucun massage ne sera autorisé sous peine de déstabiliser l’organisme qui est déjà en train de vaincre l’infection. Un massage risque également de diffuser l’infection dans des autres zones du corps, ce qui risque d’aggraver davantage la fièvre. Et comme le massage a de l’influence directe sur la pression artérielle, il est carrément contre-indiqué pour les personnes qui souffrent d’un problème cardiaque. Hormis tout cela, le massage est aussi déconseillé après une intervention chirurgicale récente, ou en cas de fibrome ou tumeur, affection cutanée, phlébite, et beaucoup d’autres.

Les contre-indications locales au massage

À vrai dire, lorsqu’on parle de contre-indication locale, c’est que le massage peut être donné sauf sur une partie du corps. Par exemple, lorsqu’une personne est atteinte de problèmes de peau comme la coupure, ulcère, bleus, eczéma, rougeur… la partie touchée ne doit en aucun cas être massée sous peine de favoriser l’infection. C’est aussi le cas pour les personnes qui ont des varices. Puis, en cas de diabète, mieux vaut oublier les jambes durant le massage.

En cas de grossesse

Pour les femmes enceintes, le massage est tout à fait autorisé sauf durant les 3 premiers mois et la fin de grossesse jusqu’à ce que la couche soit redevenue à la normale. Il convient également de faire très attention aux produits utilisés par les masseurs, car ils peuvent dès fois être toxiques pour les femmes enceintes et risquent d’avoir des conséquences graves sur la grossesse. Donc, avant de se faire masser, le mieux est de s’assurer que l’huile utilisée soit bien neutre et non toxique.

Pourquoi aime-t-on autant les massages ?
Quelles sont les différences entre les massages et les modelages ?