Le massage thaï pour soigner les douleurs

Le massage traditionnel thaïlandais, appelé aussi Nuad Thaï, est une pratique ancestrale qui a vu le jour pour la première fois en Inde il y a plus 2 500 ans. Par rapport à d’autres techniques de massage, le massage thaï est beaucoup plus énergique et tient plus de la médecine ancestrale qu’un simple massage relaxant. Il présente bien évidemment des bienfaits considérables notamment pour soigner les douleurs.

Tout ce qu’il faut savoir sur le massage thaï

S’inspirant de la technique du yoga, de l’ayurvéda et du shiatsu, le massage traditionnel thaïlandais vise surtout à optimiser la circulation sanguine tout en favorisant la souplesse et la flexibilité des mouvements corporels. Il est basé sur une pratique traditionnelle tibétaine connue sous l’appellation de digitopuncture qui consiste à viser différents points d’acupuncture. Ces points seront donc pressés avec le bout des doigts du praticien dans l’objectif d’aider le patient à refaire le plein en énergie vitale.  Maitrisant parfaitement l’art du toucher, c’est-à-dire de ressentir les sens sans les voir, le praticien du massage thaï est en mesure de les rééquilibrer tout en débloquant les lignes énergétiques, le tout pour soulager au maximum les douleurs. Selon la tradition asiatique, si ces flux énergétiques sont bloqués, des problèmes de santé peuvent atteindre facilement la personne.

Le massage thaï en pratique

Le massage thaï se distingue bien évidemment des autres types de massage sachant que celui-ci se réalisé avec des pressions et des étirements. De plus, nul besoin d’utiliser une table de massage ni d’huile essentielle, car le massage en question se pratique au sol et habillé (pyjama en coton). Et comme le Nuad Thaï est inspiré du yoga, les manipulations réalisées par le praticien sont basées sur des postures de yoga dans le but de favoriser l’équilibre, la respiration, la méditation et la circulation lymphatique et sanguine. D’autre part, le praticien du Nuad Thaï va également effectuer des manœuvres précises avec ses pouces, paumes, pieds, coudes ou encore ses genoux tout en alternant étirement et pression en utilisant le poids de son corps. A la fin de la séance de massage thaï, c’est-à-dire après avoir traité les pieds et le corps du patient, le masseur s’attaque au cuir chevelu pour permettre au patient de se relaxer complètement. Normalement, la durée d’une séance oscille entre 1h et 2h30, voire plus selon le cas du client.

Le massage thaï, un incontournable contre les douleurs

En réalisant des chorégraphies visant à débloquer les flux énergétiques du corps humain, le praticien du massage thaï rééquilibre tous les sens pour ensuite apaiser les maux. Ces manœuvres traditionnelles permettent bien évidemment de soigner la migraine, les problèmes de dos, les douleurs musculaires, l’arthrose, les jambes lourdes, la mauvaise circulation sanguine, la tension artérielle, la varice et bien d’autres encore. Qui plus est, le massage thaï est également efficace pour aider le corps à se débarrasser des stress en plus des douleurs accumulées.

Le massage shiatsu pour réguler le transit intestinal
Le massage californien pour soigner la dépression